Aide alimentaire 2013 - Seconde tranche Appel à propositions

La seconde tranche des crédits d’aide alimentaire alloués par la France pour l’année 2013 fera l’objet d’un examen par le Comité Interministériel d’Aide Alimentaire (CIAA) courant juin.

L’aide alimentaire française vise à préserver les vies, les moyens de subsistance et la résilience des populations menacées par la sous-alimentation et la malnutrition.

Sont éligibles dans le cadre du présent appel à projet : les organisations internationales, ainsi que les ONG internationales – en priorité françaises – et locales.

La présélection et la sélection finale seront effectuées respectivement par le Service de Coopération et d’Action culturelle à Rangoun puis par le Comité Interministériel d’Aide Alimentaire à Paris. Les organisations ayant soumis un projet seront informées des résultats de la sélection en juillet. Le versement des fonds est prévu pour le mois d’août.

Le Service de Coopération et d’Action culturelle à Rangoun vous serait donc reconnaissant de bien vouloir lui transmettre avant le 28 mai 2013, votre proposition éventuelle d’assistance alimentaire. Celle-ci devra prendre la forme d’une note succincte où devront figurer les éléments suivants :

- contexte de l’intervention et analyse détaillée de la vulnérabilité alimentaire des populations concernées (taux de malnutrition aiguë et de mortalité maternelle et infantile ; perspectives sur la production agricole et les prix alimentaires ; nombre de personnes déplacées...)
- description du projet ;
- informations sur les bénéficiaires ;
- modalités de mise en œuvre ;
- résultats espérés ;
- prévisions budgétaires.

Vos propositions devront par ailleurs être soucieuses des éléments suivants :

- intervenir en coordination ou complémentarité des autres interventions d’urgence ou des autres actions de développement en cours dans les régions concernées ;
- mobiliser l’ensemble des instruments possibles, pertinents et efficients (y compris l’alimentation thérapeutique, les transferts monétaires, les bons d’achat, l’appui aux facteurs productifs) ;
- privilégier les achats locaux ou régionaux dans le cadre d’une aide en nature (pour respecter les préférences alimentaires des populations concernées, renforcer le secteur privé local, éviter les distorsions du marché et réduire les frais de transport ainsi que les délais de livraison) ;
- accorder une attention particulière à l’égalité homme-femme et à la situation des groupes vulnérables (enfants de moins de deux ans, femmes enceintes ou allaitantes, personnes victimes du VIH/SIDA).
-  l’objectif est de consacrer au moins 50% du budget à l’achat de produits.

Les projets devront être envoyés par courriel à M. Olivier Lacroix (olivierlacroix2000@yahoo.com), ainsi qu’à M. Etienne Quillet (equillet.ambafrance@gmail.com).

Le Service de coopération et d’action culturelle de Rangoun se tient à votre disposition pour répondre à vos interrogations et, le cas échéant, pour les relayer à nos collègues à Paris

publié le 03/05/2013

haut de la page