Amnistie. Déclaration du porte parole du Ministère des Affaires étrangères et européennes (12/10/2011)

Le président birman Thein Sein a décrété une amnistie qui, d’après les premières informations, inclut de nombreux prisonniers de conscience, notamment l’artiste Zarganar, dont la libération est confirmée.

C’est un pas en avant. Nous souhaitons que tous les prisonniers politiques et de conscience soient libérés afin que l’ampleur de cette libération soit à la hauteur du processus de démocratisation et de réconciliation nationale que nous avons appelé de nos voeux depuis si longtemps et dont nous attendons plus que jamais la poursuite et l’amplification.

Nous continuons de suivre la situation en Birmanie avec une très grande attention et avec l’espoir de voir les évolutions positives se confirmer et se poursuivre, afin que la Birmanie puisse enfin retrouver la place qu’elle mérite au sein de la communauté internationale.

publié le 13/10/2011

haut de la page