Déclarations du porte-parole : Birmanie- Répression violente d’une manifestation étudiante (5 mars 2015)

La France est préoccupée par le recours à la violence pour réprimer des manifestations étudiantes pacifiques en Birmanie.

Nous rappelons notre attachement à la liberté de manifester pacifiquement ainsi qu’à la liberté d’expression, fondements de toute société démocratique.

La France espère que la future commission nationale d’enquête sur la manifestation de Rangoun du 5 mars permettra de faire toute la lumière sur ces incidents.

publié le 03/04/2015

haut de la page