Déclarations du porte-parole du Ministère des Affaires étrangères et européennes (17/10/2011)

"La France salue la loi sur l’organisation du travail qui vient d’être adoptée par le parlement birman et promulguée par le président Thein Sein. Cette loi reconnaît aux Birmans le droit de faire grève et de se syndiquer librement. Elle illustre la volonté des autorités de progresser dans le domaine des libertés publiques. Nous serons attentifs à son application.

Cette réforme intervient après l’amnistie de la semaine dernière, qui a concerné, d’après les dernières estimations, entre 200 et 250 prisonniers politiques. La France invite le gouvernement birman à poursuivre cette dynamique en libérant sans plus tarder tous les prisonniers de conscience sans y mettre de conditions.

La France salue le dialogue qui s’est établi entre le président Thein Sein et Mme Aung San Suu Kyi, de même que les négociations entre le gouvernement et les groupes ethniques. Nous espérons que ces efforts produiront bientôt des résultats tangibles.

Dans ce contexte, la France souhaite qu’une réflexion soit engagée au sein de la communauté internationale, et notamment par l’Union européenne, afin d’envisager, dans un esprit constructif, les réponses que nous pourrions apporter aux évolutions en cours en Birmanie".

publié le 17/10/2011

haut de la page