Ecole française d’Extrême-Orient

L’Ecole française d’Extrême-Orient EFEO n’a pas été représentée en Birmanie (Myanmar) jusqu’à une date très récente. Des chercheurs français - souvent correspondants de l’Ecole - ont pourtant joué un rôle important dès la fin du XIXe siècle dans l’étude de l’histoire et de l’épigraphie birmane, le plus connu d’entre eux étant Charles Duroiselle. Le centre actuel de l’EFEO s’est constitué à partir de 2002 en coopération avec le Regional Centre for History and Tradition du SEAMEO (Southeast Asian Ministers of Education Organization), Pyay Road, Yangon University Campus, Yangon, et avec le soutien de l’Ambassade de France.

Jacques Leider, membre de l’EFEO depuis 2001, est actuellement chargé de la direction du centre. Historien spécialiste de l’Arakan, il mène des recherches sur l’historiographie birmane et arakanaise ainsi que sur l’historiographie du bouddhisme et le monachisme aux 18e et 19e siècles.

publié le 13/03/2006

haut de la page