Entretien téléphonique du ministre d’État avec son homologue britannique, William Hague (18 janvier 2012)

Comme ils en étaient convenus lors de leur entretien du 10 janvier, au retour de la visite en Birmanie de William Hague, le ministre d’État a téléphoné hier à son homologue britannique pour lui présenter à
son tour les conclusions de sa visite en Birmanie. Il a souligné que le but de cette visite était d’encouragerles acteurs du mouvement de réformes politiques, au premier plan desquels Aung San Suu Kyi.

Le gouvernement avait fait des gestes importants : libération de plusieurs centaines de prisonniers politiques, accord de cessez-le-feu avec la plupart des minorités ethniques. La dynamique était positive.

Les deux ministres sont convenus que, pour encourager ce mouvement, l’Union européenne doit engager une révision graduelle du régime de sanctions européennes.

La France et le Royaume-Uni souhaitent saisir l’occasion du Conseil Affaires étrangères de l’UE du 23 janvier prochain pour proposer des premières mesures à très court terme.

Les deux ministres sont également convenus que l’UE devait rester vigilante. Le régime actuel des sanctions arrivera à échéance fin avril. L’UE doit étudier et adapter pour l’avenir une nouvelle approche. Le caractère démocratique des élections législatives partielles prévues le 1er avril et des avancées sur le règlement de la question des conflits avec les minorités ethniques seront, à cet égard,des critères essentiels pour nous déterminer.

publié le 20/01/2012

haut de la page