ACTED

ACTED dans le monde

Depuis 1993, l’association de solidarité internationale ACTED répond aux besoins humanitaires des populations dans les situations de crise et au respect de leur dignité, tout en favorisant et mettant en œuvre des opportunités pour un développement durable, en investissant dans les potentiels de l’Homme.

Indépendante, privée et à but non lucratif, l’ONG ACTED œuvre dans le respect d’une impartialité politique et religieuse stricte, selon les principes de non-discrimination et de transparence, et nos valeurs de responsabilité, d’impact, d’esprit d’entreprise et d’inspiration.

ACTED s’engage à répondre aux urgences et à développer la résilience face aux situations de crise, à promouvoir une croissance inclusive et durable, et à renforcer la société civile, la bonne gouvernance et la cohésion sociale. Nos interventions (plus de 300 par an en Afrique, Asie, Moyen Orient et Caraïbes) visent à couvrir les multiples aspects des crises humanitaires et de développement à travers une approche à la fois globale et locale, c’est-à-dire multidisciplinaire et adaptée à chaque contexte.

Les zones dans lesquelles ont lieu nos interventions étant généralement les plus pauvres au monde, une fois les besoins immédiats couverts, les conditions de vie des populations demeurent critiques. Pour cette raison, l’axe d’intervention d’ACTED réside dans le lien entre Urgence, Réhabilitation et Développement. En d’autres termes, afin de garantir que les interventions effectuées en temps de crise soient utiles et durables, seul un soutien sur le long terme - en demeurant sur place après l’urgence et en impliquant les communautés - permet de rompre le cycle de pauvreté et d’accompagner les populations sur la voie du développement.

ACTED au Myanmar

ACTED est présente au Myanmar depuis 2008. Aujourd’hui, l’organisation a des bureaux dans les Etats du Kachin, Kayah et Rakhine. A la fourniture d’une aide d’urgence s’ajoutent des projets en faveur de l’éducation / formation et du développement économique, ainsi que des actions de soutien institutionnel.

Soutenir les plus vulnérables dans un environnement en constante évolution

Alors que le Myanmar continue à faire face à d’importants défis sur les plans humanitaire (Etats du Rakhine et du Kachin) et du développement, le processus de transition amorcé en 2012 offre aux organisations de la société civile une opportunité décisive de se mobiliser pour promouvoir une bonne gouvernance, œuvrer pour l’amélioration des services sociaux de base, la résilience aux risques naturels et une réduction durable de la pauvreté. En 2013, ACTED a soutenu plus de 47 organisations locales, 1000 femmes entrepreneurs et 84 autorités locales et comités villageois afin de renforcer leurs capacités à répondre à ces besoins (Etats du Rakhine, Kachin, Kayah, et la « Zone Sèche »). ACTED s’est appuyée sur un large éventail d’expertises (aide humanitaire, promotion de la paix, formation professionnelle, renforcement des capacités des femmes, réduction des risques liés aux catastrophes) afin de fournir une assistance ciblée et pertinente dans cet environnement en constante évolution.

En 2014, ACTED a mis en place des projets de cohésion sociale à travers la construction d’infrastructures par 42 organisations communautaires de 6 Townships du Kachin (Myitkyina, Waingmaw, Bhamo, Shwegu, Momauk et Mansi), permettant l’amélioration des conditions de vie des communautés affectées par le conflit. Depuis août, ACTED soutient les populations récemment relocalisées du Kachin à travers un programme alimentaire et la mise en place de potagers familiaux.

Afin de continuer à soutenir les femmes au Myanmar, ACTED travaille en partenariat avec Ooredoo pour développer les compétences commerciales de 30 000 femmes issues de milieux ruraux (Mandalay, Ma Gway, Bago Est et Ouest, Rangoun, Ayeyarwaddy et Mon).

Conformément à son mandat, ACTED souhaite lier les actions d’urgence, de réhabilitation et de développement et conduit un projet pilote en collaboration avec le gouvernement visant à évaluer les besoins en eau et assainissement et développer des systèmes d’assainissement et d’abduction en eau durables pour les communautés relocalisées.

JPEG - 57.2 ko
Evaluation des besoins des populations relocalisées de PaLaNa dans le Kachin
ACTED

Assurer une gestion intégrée des risques de catastrophes, renforcer la résilience et réduire la vulnérabilité des communautés rurales face aux catastrophes naturelles

Le littoral ouest du Myanmar et la zone du Delta sont extrêmement vulnérables aux catastrophes naturelles. En 2008, le Cyclone Nargis a été à l’origine de 2,4 millions de victimes et plus de 138 000 morts. Dans la continuité de la réponse d’urgence apportée en 2008, ACTED a voulu traiter les causes à l’origine des destructions de grande ampleur, en améliorant la sensibilisation aux risques liés aux catastrophes et la préparation des communautés côtières vulnérables. Tout en adoptant une approche inclusive et communautaire de réduction des risques liés aux catastrophes (RRC), ACTED a facilité la création de liens avec les autorités locales afin de garantir la mise en œuvre d’une stratégie effective, coordonnée et globale de RRC dans le District de Gwa, et a œuvré à la restauration de l’environnement côtier afin de réduire l’impact des catastrophes naturelles et de favoriser la création de moyens de subsistance.

JPEG - 117.9 ko
Evaluation des risques naturels dans le village de Shwe Ya Chaing
ACTED

Renforcer le rôle des organisations locales et des communautés dans la transition post-conflit et le relèvement précoce de l’Etat du Kachin

La reprise des hostilités dans l’Etat du Kachin en juin 2011 a fait de nombreuses victimes, entraîné le déplacement d’au moins 100 000 personnes, et provoqué des dégâts considérables sur les infrastructures. ACTED a soutenu les populations de 42 villages/ward pour la reconstruction de leurs infrastructures, et a répondu aux besoins les plus urgents des personnes déplacées internes et des communautés hôtes (Développement selon une Approche Communautaire), contribuant ainsi au renforcement de la cohésion sociale au sein de ces communautés. ACTED a également renforcé les capacités de 21 organisations locales afin de leur donner les moyens de participer activement aux efforts de transition post-conflit, et a financé des micro-projets développés par ces organisations visant à contribuer à la stabilisation et à la consolidation de la paix. ACTED souhaite continuer à travailler avec ces mêmes organisations locales/villageoises.

JPEG - 356.2 ko
Construction d’un pont en vois dans le village de Han Tae dans le Kachin
ACTED

Prévenir et atténuer les conséquences possibles des conflits interconfessionnels

Alors que des cas occasionnels et isolés de violences entre la majorité bouddhiste et la minorité musulmane du Myanmar existent depuis des décennies, les violents affrontements qui ont éclaté à Meikhtila en mars 2013 et causé la mort d’au moins 43 personnes ont appelé une intervention urgente pour apaiser les tensions et rétablir le dialogue entre ces deux communautés à Yangon et Meikhtila. En 2014, ACTED a renforcé les capacités de 26 groupes de jeunes, et les a accompagnés dans la création d’un réseau rassemblant toutes les religions et communautés. Ces groupes ont également développé 15 micro-initiatives en faveur de la paix grâce au soutien d’ACTED, et encouragé un dialogue entre les différents chefs religieux afin de restaurer et renforcer la confiance entre les communautés. Enfin, une campagne de communication nationale a permis d’atteindre des dizaines de milliers de personnes, contribuant ainsi à changer les mentalités sur les questions de diversité et de tolérance. ACTED prévoit de poursuivre la mise en œuvre de ce projet à l’hiver 2014 et ciblera cette fois essentiellement les leaders religieux et les femmes de ces deux communautés.

JPEG - 51 ko
Campagne "Celebrate our diversity" dans le cadre du projet à Yangon et Meiktila
ACTED

Vers une société civile plus inclusive, dynamique et indépendante au Myanmar

Alors que les élections de 2015 approchent, la nécessité d’une société civile forte au Myanmar, qui serait en mesure de faire face aux catastrophes, devenir de plus en plus résiliente, activement engagée dans la gouvernance de dialogue afin d’assurer l’accès aux services de base et qui travaillerait pour une paix durable et un développement économique inclusif pour la totalité du pays, se fait de plus en plus ressentir. En 2015, ACTED continuera à soutenir (1) la gestion intégrée des risques et l’amélioration de la résilience des populations aux catastrophes, (2) le renforcement de la société civile et de la gouvernance locale, et (3) un développement économique inclusif avec une attention particulière portée aux zones multi-ethniques. Afin de contribuer au renforcement des capacités de l’ensemble des composantes de la société civile à participer dans le processus de paix, et de faciliter les liens de coopération au sein de la population, ACTED accorde une attention particulière aux communautés religieuses, aux femmes et aux jeunes dans le développement de ses projets.

publié le 11/12/2014

haut de la page