Action Contre la Faim

UNE ONG CONSACRÉE A LA LUTTE CONTRE LA FAIM AU SENS LARGE

Née dans le contexte de la crise afghane en 1979, Action contre la Faim (ACF) – initialement, Action internationale contre la Faim – a été fondée par un groupe d’intellectuels français. Parmi eux, Françoise Giroud, Bernard-Henry Lévy, Marek Halter, Alfred Kastler (Prix Nobel de physique), Guy Sorman, Robert Sebbag, ainsi qu’un certain nombre de médecins, journalistes, écrivains. Jusqu’alors, la lutte contre la faim n’était appréhendée qu’à travers des thématiques plus vastes (lutte contre la pauvreté, lutte pour la santé, etc.). ACF est ainsi née de la volonté de se concentrer exclusivement sur le problème de la faim dans le monde, au sens le plus large du terme.

JPEG

Sa mission consiste à sauver des vies par la prévention, la détection et le traitement de la malnutrition, en particulier pendant et suite à des situations d’urgence et de conflits. Elle centre son intervention sur une approche intégrée, prenant en compte divers secteurs : a) Nutrition, santé mentale, pratiques de soin ; b) Sécurité alimentaire et moyens d’existence ; c) Eau, assainissement et hygiène ; d) Plaidoyer et sensibilisation.

En 2013, ACF - International, le réseau des Cinque sièges d ‘ACF a Paris, New York, Londres, Madrid et Montréal, est intervenue avec 5500 employés dans plus de 45 pays, venant en aide à environ 9 millions de personnes. En intégrant ses programmes avec les systèmes régionaux et nationaux, Action contre la Faim s’assure que les interventions à court terme deviennent des solutions à long terme.


ACTION CONTRE LA FAIM EN BIRMANIE

ACF a commencé à travailler en Birmanie, dans le nord de l’Arakan, en 1994. L’ONG a ensuite étendu ses projets à Sittwe, puis dans l’Etat Kayah. En 2008, ses équipes ont apporté leur soutien aux victimes du cyclone Nargis ; en 2010, elles ont assisté les personnes affectées par les inondations puis par le cyclone Giri dans l’Arakan.

ACF développe en Birmanie des projets portant sur la malnutrition, la santé mentale, les pratiques de soins, la sécurité alimentaire et les moyens de subsistance, l’eau, l’assainissement et l’hygiène, et la réduction des risques de catastrophes naturelles.

Aujourd’hui, ACF est présente dans le nord de l’Arakan, dans l’Etat Kayah ainsi que dans l’Etat Chin depuis 2012. L’ONG se tient également prête à intervenir en urgence dans le pays en cas de catastrophe naturelle, grâce à la mise en place d’un stock de contingence.

JPEG

Dans l’Arakan, un des états les plus pauvres du pays, ACF mène un vaste programme de traitement de la malnutrition aiguë dans les cantons (townships) de Maungdaw, Buthidaung et Sittwe où la majorité de la population n’est pas en mesure de répondre à ses besoins primaires (nourriture, eau, assainissement, santé, éducation). En fonction de la gravité de la maladie et d’éventuelles complications, les patients sont pris en charge par les équipes d’ACF dans des centres d’alimentation thérapeutique ou supplémentaire, dans des centres de stabilisation, en traitement ambulatoire ou bien orientés vers d’autres structures de santé. Tous les accompagnants sont sensibilisés aux bonnes pratiques de soin et d’hygiène ; ils reçoivent également une aide psychosociale lorsque nécessaire. Afin d’assurer une couverture plus large, des réunions et des ateliers sont organisés dans les communautés sur la prévention et la détection de la malnutrition.

JPEG - 427.9 ko
Patients à Sitwe, « Outpatient Therapeutic Programming »(Arakan)

En complément de ses résultats très satisfaisants dans les centres de nutrition de l’Arakan, ACF accompagne ses activités de mesures de prévention, indispensables afin de garantir la pérennité et l’efficacité de la baisse de la malnutrition. ACF met donc en œuvre dans les cantons de Maungdaw et Buthidaung un programme intégré incluant la sécurité alimentaire, l’accès à l’eau, l’assainissement et l’hygiène, ainsi que les pratiques de soin.

ACF intervient également avec des programmes sur la réduction des risques liés aux désastres naturels dans le township de Sitte. Ce programme, en consortium avec plusieurs ONGs Internationales, vise à renforcer les mécanismes d’évacuations et préparations pour faire face aux cyclones à travers la sensibilisation de la population aux risques et le renforcement des structures existantes (écoles, bâtiments publiques, etc.).

Dans l’Etat Kayah, ACF met en œuvre des programmes de sécurité alimentaire ainsi que des activités « eau, assainissement et hygiène » afin de prévenir les risques de malnutrition auprès des familles vulnérables, souvent déplacées en raison des conflits récurrents dans la zone. Ce programme comprend des composantes innovantes telles que la création de banques céréalières ou la production de fourneaux à basse consommation. La première vise à atténuer les effets des pénuries alimentaires saisonnières et l’endettement massif des fermiers. La seconde permet aux bénéficiaires d’économiser leurs ressources tout en endiguant la déforestation autour des villages. Les équipes d’ACF veillent également à faire passer des messages clés sur la nutrition, en complément aux activités de promotion de l’hygiène.

JPEG - 33 ko
Activités Eau ; assainissement et hygiène à Loikaw (Etat Kayah)

Dans l’Etat Chin (canton de Paletwa), Etat considéré comme le plus vulnérable du Myanmar (avec l’Arakan), ACF a développé un programme de sécurité alimentaire afin de renforcer la résilience de la population.

publié le 11/12/2014

haut de la page