Solidarités International

SOLIDARITÉS INTERNATIONAL, UNE ONG CONSACRÉE A L’ASSISTANCE AUX VICTIMES DE CONFLITS OU DE CATASTROPHES NATURELLES

Solidarités International est une organisation humanitaire dont le mandat est de fournir aide et assistance aux victimes de conflits ou de catastrophes naturelles dans les situations d’urgence et post-urgence, tout en améliorant la résilience de ces populations.

Depuis plus de 30 ans, l’association a été présente lors des crises humanitaires majeures, et s’est efforcée d’intervenir dans des situations de « crises oubliées ».

Solidarités International est particulièrement engagée dans la lutte contre les maladies d’origine hydrique dont on estime qu’elles causent 8 millions de morts par an dans le monde. L’ONG dispose en ce domaine d’une expérience et d’une expertise reconnue, en particulier dans les domaines de l’accès à l’eau potable, de l’assainissement ainsi que de la promotion de l’hygiène.

SOLIDARITÉS INTERNATIONAL EN BIRMANIE

Solidarités International (SI) est présente en Birmanie depuis mai 2008, initialement en réponse au cyclone Nargis, qui a dévasté le delta de l’Ayeyarwady et a causé la mort de plus 140 000 personnes. Depuis 2008 Solidarités International a implémenté environ 44 projets dans le pays.

L’ONG s’appuie sur une équipe dynamique de 18 expatriés et environ 300 collègues nationaux pour couvrir les besoins d’environ 112526 bénéficiaires. Avec une priorité donnée aux régions éloignées, Solidarités International concentre ses actions l’Etat de l’Arakan, l’Etat Kachin, la zone sèche (division de Sagaing) ainsi que l’Etat Chin.

JPEG

Dans l’Etat de l’Arakan

Solidarités International est présente dans l’Etat de l’Arakan depuis janvier 2011, en réponse aux dégâts causés par le cyclone Giri. Les violences intercommunautaires de juin et octobre 2012, ont également conduit l’organisation à mettre en place une réponse « WASH » (Hygiène, eau et assainissement) dans les camps de personnes déplacées, les villages hôtes et villages environnants dans les cantons de Sittwe, Pauktaw et Rathedaung.

Les activités de réhabilitation agricole à Myebon, notamment financées par l’aide alimentaire programmée française, se sont conclues en novembre 2013.

JPEG

Dans l’Etat Kachin

Les conflits dans l’Etat Kachin entre l’armée birmane et la branche armée de la KIO (« Kachin Independance Organization ») ont provoqué depuis 2012 des déplacements massifs de populations, dans l’Etat Kachin ainsi que dans le nord de l’Etat Shan.

Dans ce contexte, Solidarités International, en partenariat avec deux ONG locales (la « Karen Baptist Convention » et la « Local Development Organization ») met en place un programme de soutien des populations les plus vulnérables et touchées par le conflit (accès à l’eau potable, accès à l’hygiène, protection contre le froid). (Réponse d’urgence hygiène, eau et assainissement, protection contre le froid par une distribution de kits d’hivers, sécurité alimentaire et moyens d’existences (potagers et activités génératrice de revenus) dans les camps.)

JPEG

Dans la Zone sèche

La Zone sèche souffre d’un des plus faibles taux de précipitations à l’échelle du pays. Il en résulte, pour les populations, un accès restreint à une eau de qualité et en quantité suffisante.

Solidarités International travaille dans la Zone sèche depuis plus de deux ans (cantons de Monywa, Yinmabin et Yesagyo Cantons) selon une approche transversale et intégrée comprenant l’accès à l’eau et à l’hygiène, mais aussi le renforcement des moyens de subsistance et la gestion sociale et durable de l’eau et des infrastructures par les membres de la communauté. L’ONG a ainsi pour objectif l’amélioration durable de l’accès à l’eau, ainsi que la réduction des maladies diarrhéiques, pour plus de 2000 foyers.

JPEG

Dans l’Etat Chin

L’Etat Chin reste la région la région la plus pauvre et la plus isolée de Birmanie. Solidarités International intervient dans cet Etat depuis 2011 (canton de Kanpetlet) à travers des programmes de renforcement de la sécurité alimentaire et des capacités de production agricole de près plus de 1 000 foyers à travers un soutien à la production de cultures de rentes, la création d’espaces de cultivation communs, la création d’activités génératrices de revenus et renforcement des capacités d’accès aux marchés.

JPEG

publié le 11/12/2014

haut de la page