L’UNION EUROPEENNE RECONDUIT EN L’ ADAPTANT LA POSITION COMMUNE SUR LA BIRMANIE

Compte tenu de la situation en Birmanie, en particulier du processus électoral de 2010 qui n’a pas été jugé compatible avec les normes reconnues au niveau international et compte tenu des préoccupations que continue de susciter la question du respect des droits de l’homme et des libertés fondamentales dans le pays, le Conseil de l’Union Européenne a décidé le 12 avril 2011 de proroger pour une nouvelle période de douze mois les mesures restrictives qu’il avait adoptées en 2010.

Toutefois, afin d’encourager les progrès futurs de la gouvernance civile et de renforcer la démocratie et le respect des droits de l’homme, les mesures restrictives devraient être suspendues pendant douze mois à l’égard des nouveaux membres du gouvernement qui n’ont pas de liens avec les militaires ou qui jouent un rôle essentiel pour le dialogue avec la communauté internationale afin de sauvegarder les intérêts de l’Union européenne.

Par ailleurs, est également levée jusqu’au 30 avril 2012, la suspension des visites gouvernementales bilatérales en Birmanie en vue d’encourager le dialogue entre l’Union européenne et ses membres d’une part et la Birmanie d’autre part.

La nouvelle position commune entrera en vigueur le 30 avril 2011.

Voir le texte de la décision du Conseil de l’Union Européenne

publié le 20/04/2011

haut de la page