La France activement engagée auprès des populations les plus vulnérables de Birmanie

Communiqué de presse : Aide alimentaire française 2015 – affectation de la première tranche.

Le programme mondial d’aide alimentaire bilatérale française (CIAA) est mis en œuvre au bénéfice des populations en situation de grande vulnérabilité alimentaire et nutritionnelle dans le monde. Face à la multiplication des crises humanitaires de grande ampleur (Syrie, République centrafricaine, Ebola) et du nombre de victimes, la France est fortement mobilisée.

Ainsi, dans le cadre de cette première tranche du programme mondial d’aide alimentaire, la France est engagée au Proche Orient, en Asie et en Afrique et a décidé d’allouer plus de 20 millions d’euros à des projets qui tentent de créer une certaine résilience dans des régions soumises à un continuum de crises.

En Birmanie, l’aide humanitaire reste une priorité pour l’ambassade. Sur les trois dernières années, plus de deux millions d’euros ont été attribués aux organisations internationales dont les actions exemplaires permettent de répondre efficacement aux besoins des populations.
La transition démocratique du pays ne doit pas faire oublier l’état d’insécurité alimentaire chronique dans lequel se trouvent les 26% de sa population vivant encore sous le seuil de pauvreté. C’est pourquoi il a été décidé par le Comité Interministériel d’apporter un nouveau soutien de 400 000 euros aux projets portés par les ONG françaises Action Contre la Faim dans l’Arakan et Triangle Génération Humanitaire dans l’Etat Chin (200 000 Euros attribués à chaque ONG).

Cette mobilisation française est coordonnée avec les priorités humanitaires des Nations Unies, privilégiant ainsi l’assistance aux populations affectées par les tensions intercommunautaires dans l’Etat de l’Arakan, mais également soutenant les programmes de relance innovante et durable des activités agricoles dans l’Etat Chin.

Se félicitant de cette collaboration étroite et historique avec deux ONG reconnues, l’Ambassade de France en Birmanie réaffirme son attachement aux principes humanitaires, et en particulier à l’inconditionnelle nécessité de permettre à l’ensemble des acteurs humanitaires d’accéder librement et en toute sûreté aux populations nécessitant une assistance humanitaire.

publié le 07/04/2016

haut de la page