La relation bilatérale

PNG - 261.7 ko
Daw Aung San Suu Kyi en compagnie de l’Ambassadeur Thierry Mathou
JPEG - 37.7 ko
S. Exc. M. Thein Sein, Président de la République de l’Union de Birmanie est salué par Son exc. Thierry Mathou, Ambassadeur de France en Birmanie, à son arrivée à la Gare du Nord (juillet 2013)
  • Les relations diplomatiques entre la France et la Birmanie ont été nouées à partir de 1948. Depuis les élections de 1990, la France n’a eu de cesse, avec ses partenaires européens, d’appeler à la reprise d’un processus politique permettant, par le dialogue, de parvenir à la réconciliation nationale et à l’établissement d’une démocratie.
  • Lors des élections du 7 novembre 2010, la France avait regretté que ce scrutin n’ait été ni libre ni pluraliste. En revanche, un tournant a été opéré par la Birmanie en 2011 qui a été marqué par de nombreux gestes positifs que la France a régulièrement salués (notamment le lancement d’un processus de discussions entre le président Thein Sein et Aung San Suu Kyi ; la libération de nombreux prisonniers de conscience ; l’adoption d’une loi sur l’organisation du travail reconnaissant le droit des Birmans de faire grève et de se syndiquer).
  • Ce nouveau climat politique a permis également à la relation bilatérale de progresser dans le cadre d’un engagement constructif. Plusieurs visites ont ainsi été organisées, dont celle historique de M. Alain Juppé. Premier déplacement d’un ministre des affaires étrangères en Birmanie et première visite ministérielle française depuis 1988, la venue du ministre d’Etat a été l’occasion non seulement de saluer toutes les réformes déjà mises en œuvre mais également de souligner l’importance accordée par la France à la libération de tous les prisonniers politiques, à la tenue d’un processus électoral conforme aux standards démocratiques et à la mise en place d’un processus de paix entre l’armée et les groupes ethniques.
S. Exc. M. Thein Sein, Président de la République de l'Union de Birmanie aux côtés de M. Jean Burelle, Président du Medef International
S. Exc. M. Thein Sein, Président de la République de l’Union de Birmanie aux côtés de M. Jean Burelle, Président du Medef International
S. Exc. M. Thein Sein, Président de la République de l'Union de Birmanie et Monsieur Jean-Marc Ayrault, Premier Ministre
S. Exc. M. Thein Sein, Président de la République de l’Union de Birmanie et Monsieur Jean-Marc Ayrault, Premier Ministre
Arrivée à l'Elysée de M. Thein Sein, Président de la République de l'Union de Birmanie
Arrivée à l’Elysée de M. Thein Sein, Président de la République de l’Union de Birmanie
Arrivée de M. Thein Sein, Président de la République de l'Union de Birmanie , accueil de M. François Hollande, Président de la République Française
Arrivée de M. Thein Sein, Président de la République de l’Union de Birmanie , accueil de M. François Hollande, Président de la République Française
M. Thein Sein, Président de la République de l'Union de Birmanie reçu à l'Elysée par François Hollande, Président de la République Française
M. Thein Sein, Président de la République de l’Union de Birmanie reçu à l’Elysée par François Hollande, Président de la République Française
S. Exc. M. Thein Sein, Président de la République de l'Union de Birmanie est salué par Son exc. Thierry Mathou, Ambassadeur de France en Birmanie, à son arrivée à la Gare du Nord (juillet 2013)
S. Exc. M. Thein Sein, Président de la République de l’Union de Birmanie est salué par Son exc. Thierry Mathou, Ambassadeur de France en Birmanie, à son arrivée à la Gare du Nord (juillet 2013)


  • Plusieurs autres ministres se sont rendus depuis en Birmanie : M. Pascal Canfin, ministre délégué chargé du développement, en mars 2013 ; Mme Nicole Bricq, ministre du commerce extérieur, en juillet 2013 ; Mme Aurélie Filippetti, ministre de la culture et de la communication, en décembre 2013 ; Mme Annick Girardin, secrétaire d’Etat au développement et à la francophonie, en décembre 2014 ; et Mme Elisabeth Guigou, présidente de la commission des affaires étrangères à l’assemblée nationale et envoyée du président de la République française, en décembre 2015. Pour leur part, les autorités birmanes ont également effectué plusieurs visites en France  : le président Thein Sein s’est rendu en visite officielle à Paris en juillet 2013 et plusieurs ministres ont eux aussi été accueillis dans l’Hexagone (dans les secteurs suivants : plan et développement économique, finances, affaires étrangères, santé, culture, énergie). Quant à Aung San Suu Kyi, sa dernière venue en France a été effectuée en avril 2014, près de deux ans après sa précédente visite (juin 2012).
Daw Aung San Suu Kyi et M. François Hollande, Président de la République
Mme Aung San Suu Kyi avec M.François Hollande, Président de la République
Daw Aung San Suu Kyi avec M. François Hollande, Président de la République
Daw Aung San Suu Kyi aux côtés de M. Laurent Fabius, Ministre des Affaires étrangères
Arrivée de Daw Aung San Suu Kyi aux côtés de M. Thierry Mathou, accueil de M. François Zimeray, ambassadeur chargé des droits de l'Homme
Daw Aung San Suu Kyi et M. Claude Bartolone Président de l'Assemblée Nationale
Daw Aung San Suu Kyi et M. Jean-Pierre Bel, Président du Sénat
Daw Aung San Suu Kyi et M. Laurent Fabius, Ministre des Affaires étrangères
Daw Aung San Suu Kyi et M. Laurent Fabius, Ministre des Affaires étrangères
Daw Aung San Suu Kyi et M. Laurent Fabius, Ministre des Affaires étrangères
Daw Aung San Suu Kyi et M. Laurent Fabius, Ministre des Affaires étrangères
Daw Aung San Suu Kyi et M. Laurent Fabius, Ministre des Affaires étrangères
Daw Aung San Suu Kyi et M. Laurent Fabius, Ministre des Affaires étrangères
  • Par ailleurs, la relation de coopération s’est construite autour de plusieurs accords intergouvernementaux signés ces dernières années : un accord sur la dette birmane conclu à l’occasion de la visite de la ministre du commerce extérieur ; l’accord d’établissement de l’AFD ; des arrangements administratifs dans les secteurs de l’information, l’audiovisuel, l’élevage, l’agriculture, la culture, le cinéma ou encore la santé.
  • Dans le cadre de sa coopération avec la Birmanie, la France se concentre sur plusieurs secteurs prioritaires avec pour ambition d’accompagner la transition démocratique et permettre la promotion de l’influence française  : l’appui aux services urbains autour d’une mobilisation transversale impliquant l’agence française de développement et l’expertise française ; la santé notamment au travers des contributions au Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme dont la Birmanie est le principal bénéficiaire en Asie du sud-est ; l’aide alimentaire humanitaires ; la coopération culturelle ; l’appui aux médias ou encore le soutien à la société civile.
  • Alors que la Birmanie a organisé, en novembre 2015, ses premières élections libres depuis 25 ans, la France poursuit son appui à la transition démocratique.

publié le 06/05/2016

haut de la page