Les étudiants du MJI reçoivent un soutien financier de l’Ambassade de France

Mardi 7 avril 2015, à 15h30, la cérémonie de remise des bourses offertes par l’Ambassade de France aux étudiants du Myanmar Journalism Institute (MJI) a réuni quelque 30 invités venus assister à cette réalisation concrète du soutien de la France au développement d’un journalisme fort et indépendant au Myanmar.

En présence de U Pike Htway, vice-ministre de l’Information, du Dr Thida Tin, directrice générale adjointe du ministère et de U Soe Myint, vice-président du Conseil d’administration du MJI, Theint Yee Soe, l’assistante de direction du MJI, a annoncé le programme de la rencontre, sous le regard attentif de U Myint Kyaw, directeur exécutif par intérim, et de U Sein Win, directeur des études.

Elle a ensuite donne le micro à U Soe Myint, qui s’est exprimé au nom du Conseil d’administration. Il a commencé par remercier la France pour son assistance, n’omettant pas de remercier également l’ensemble du Consortium international implique dans le développement du MJI. Il a estimé qu’après les balbutiements de la naissance et des premiers pas laborieux, l’Institut était désormais sur la bonne voie, ce qui se traduisait par des progrès dans tous les domaines, de la vie quotidienne au développement du cursus, et que cela satisfaisait pleinement le Conseil d’administration.

Dans son discours en réponse à U Soe Myint, monsieur l’Ambassadeur Thierry MATHOU a affirmé que ces bourses n’étaient qu’une étape et que la France était impliquée sur le long terme dans le développement du MJI, et à travers lui des médias au Myanmar. Il a chaudement félicité les membres du Conseil d’administration et la direction comme le personnel du MJI pour l’intensité et la qualité de leur travail ces derniers mois, travail qui dont le développement serein actuel de l’institution est le fruit. A noter que depuis cette cérémonie, les dirigeants de MJI ont appris avec satisfaction que leur structure avait reçu l’agrément du ministère du Commerce et était donc désormais officiellement enregistrée.

Monsieur l’Ambassadeur a également tenu à mettre l’accent sur la présence de U Pike Htway, insistant que la venue d’un dignitaire aussi important à cette cérémonie montrait clairement l’importance que le gouvernement birman accordait au MJI et à quel point les autorités voulaient que cette aventure soit un succès. Et pour qu’elle soit un succès, pour que le MJI devienne la référence nationale que chacun souhaite, a-t-il ajoute, la nécessité que l’Institut soit totalement indépendant allait de pair avec celle qu’il soit responsable. Car il s’agit-là d’un couple indissociable si l’on veut une presse, des médias efficaces et acteurs positifs de la vie sociale et politique d’un pays : l’indépendance certes, mais dans un usage responsable et éthique, propre aux normes internationales du secteur. Thierry Mathou à beaucoup insisté sur ce point, demandant aux stagiaires du MJI de l’avoir toujours à l’esprit. En conclusion, Monsieur l’Ambassadeur a chaudement remercié Canal France International (CFI), estimant que la part prise par l’agence de développement média était un point fort de l’action hexagonal au Myanmar, remerciant pour son implication le chef de projet de CFI auprès du MJI, Eric Glover.

Charles Bonhomme, Conseiller de coopération et d’action culturelle, a ensuite remis à chaque stagiaire de Yangon le montant de sa bourse. Les stagiaires de Mandalay ont bien sûr aussi reçu les leurs, qui leur ont été remises par le coordinateur local du MJI. Les montants de l’aide dont chacun bénéficie a été calculé à partir de critères liés à la distance domicile-MJI, qui a des conséquences sur le prix à payer pour le transport et sur la nécessité éventuelle d’un logement. La somme remise, qui allait de 50 à 770 dollars selon les stagiaires, correspond à l’aide de la France pour l’année 2014. En juillet 2015, les stagiaires recevront un montant complémentaire pour le deuxième semestre.

Dans un souci de bonne pratique et en pensant à la viabilité de l’institut, le MJI et le Consortium international ont tenu à ce que le coût de la formation, qui se déroule sur un an, soit facturé, afin qu’il soit clair qu’une telle action n’est pas gratuite. Ce coût, estimé à 800 dollars l’année, ne pouvant aujourd’hui être pris en charge ni par les stagiaires, ni par les médias ou ceux-ci travaillent ou collaborent, l’Ambassade a choisi de payer ce montant au MJI pour chaque stagiaire.

Finalement, la cérémonie s’est achevée par un cocktail ou les participants ont pu échanger librement, tant des idées que des rires.

Le lien vers le site du MJI ou collecter des photos http://www.mjimyanmar.org/?m=201504

publié le 13/05/2015

haut de la page