Médecins du Monde

Médecins du Monde - Soigner les plus vulnérables, en France et partout dans le monde

Depuis plus de 30 ans, Médecins du Monde s’engage à soigner les populations les plus vulnérables, les victimes de conflits armés, de catastrophes naturelles, mais aussi à témoigner des entraves à l’accès aux soins et à obtenir des améliorations durables des politiques de santé. S’appuyant sur des programmes médicaux innovants, les équipes de Médecins du Monde s’efforcent de mettre les personnes exclues et leurs communautés au centre des dispositifs de soins, afin qu’ils deviennent les acteurs de leur propre santé.

Agissant au-delà du soin, Médecins du Monde dénonce les atteintes à la dignité et aux droits de l’homme et se bat pour améliorer la situation des populations.

MdM en Birmanie

Médecins du Monde est présente en Birmanie depuis 1992. Afin de répondre à l’importante épidémie concentrée de SIDA à laquelle est confronté le pays, Médecins du Monde a développé au fil des ans un programme de réduction des risques de transmission du VIH auprès des populations les plus exposées (usagers de drogue, travailleuses du sexe, homosexuels et transgenres). Médecins du Monde fait aujourd’hui partie des acteurs reconnus de la Reduction des Risques et de la lutte contre le VIH en Birmanie.

Médecins du Monde a, par ailleurs, répondu à certaines des crises récentes traversées par la Birmanie, en mettant en œuvre des interventions d’urgence. L’organisation de cliniques mobiles dans la région de l’Irrawaddy, après le passage du cyclone Nargis en 2008, a par exemple permis de rétablir l’accès aux soins pour les villageois sinistrés dans le Township de Pyapon. Plus récemment, un programme visant à améliorer la prise en charge médicale des populations déplacées par le conflit armé dans l’Etat du Kachin a été mis en œuvre, en collaboration avec 2 partenaires locaux (conclusion du projet en août 2014).

Présence de Médecins du Monde en Birmanie

JPEG

Réduction des Risques de transmission du VIH auprès des populations clefs : Etat du Kachin et agglomération de Yangon

Les usagers de drogue par voie intraveineuse, les travailleurs du sexe hommes et femmes, ainsi que les hommes homosexuels et transgenres, restent statistiquement très fortement exposés aux risques de transmission de maladies contractées par le sang, telles que le VIH / SIDA et les Hépatites B et C, en raison de la forte prévalence de pratiques dites « à risque » (partage du matériel d’injection, rapports sexuels non protégés).

Médecins du Monde offre une prise en charge médicale, psychologique et sociale à ces populations, en s’appuyant sur une équipe de professionnels de santé et d’éducateurs pairs issus des communautés. MdM gère ainsi 3 dispensaires dans l’état du Kachin (Myitkyina, Moegaung, Hopin) ouvert aux usagers de drogue, et un dispensaire à Yangon ouvert aux travailleuses du sexe et aux hommes ayant des relations sexuelles avec les hommes (homosexuels, travailleurs du sexe, transgenres).

JPEG

Les services proposés vont de l’éducation à la santé et de la distribution de préservatifs ou de seringues stériles, au dépistage du VIH et des hépatites et au traitement antirétroviral. De nombreuses activités sociales sont également mises en œuvre, visant par exemple à rétablir l’estime de soi, dispenser des conseils juridiques, ou encore offrir un accès au traitement de substitution à la Méthadone.

MdM a su tisser des liens forts non seulement avec les organisations communautaires ou issues de la société civile, mais aussi avec les autorités sanitaires, et fait aujourd’hui partie des acteurs reconnus de la réduction des risques en Birmanie.

Ce programme est actuellement financé à hauteur de 90% par le Fonds Mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme, les 10% restants provenant de fonds propres.

Santé sexuelle et reproductive dans la région de l’Irrawaddy (township de Pyapon)

En 2008, Médecins du Monde participe à la réponse d’urgence dans le Delta de l’Irrawaddy, suite au passage du cyclone Nargis. Des cliniques mobiles sont alors mises en place dans le township de Pyapon afin de venir en aide aux populations de nombreux villages dévastés et fortement isolés. Une fois l’offre de soins basique rétablie, le projet évolue vers un renforcement des soins de santé communautaires. Cette intervention est en effet considérée comme prioritaire par le Ministère de la Santé Birman pour garantir un accès aux soins de santé primaire à sa population rurale.

JPEG

Médecins du Monde continue aujourd’hui d’être présente dans ce Township, travaillant en partenariat étroit avec le Ministère de la Santé Birman pour améliorer l’offre de soins en santé sexuelle et reproductive.

Ce programme est financé à 100% par le « Three Millenium Development Goals Program » (3MDG).

publié le 11/12/2014

haut de la page