Zones frontalières

Compte tenu de la résurgence de mouvements d’insurrection notamment dans l’état Kachin et dans l’état Shan, il est rappelé qu’il est fortement déconseillé de se rendre dans les zones situées à proximité des frontières avec la Chine, le Laos et la Thailande, où la circulation est d’ailleurs limitée par les autorités birmanes.

Bien que ne visant pas les étrangers, la récurrence d’actes terroristes ne peut être exclue comme l’a illustré encore récemment l’explosion d’engins artisanaux à Naipyitaw, Myemo et Mandalay. Dans ce contexte, il convient d’être particulièrement vigilant dans tous les lieux publics .

Avant d’entreprendre une visite dans une région réputée sensible, il est vivement conseillé de se renseigner auprès de l’ambassade de France en Birmanie où un tableau des zones à accès restreint ou contrôlé, régulièrement mis à jour, est disponible.
Pour en savoir plus voir Les bons conseils pour voyager en Birmanie

publié le 04/07/2011

haut de la page